Consommer "écolo"?

Publié le par humusethumeurs

J'ai l'impression désagréable que pour être écolo aujourd'hui, il faut consommer encore plus que les autres... Incohérence quand tu nous tiens: utiliser plus les ressources de la planète (sans en avoir vraiment besoin) pour moins les consommer... Oui, oui, ça ne tient pas debout.

 

Je ne dis pas ça pour le prix du bio en boutique (quoique, niveau céréales en vrac par exemple, on a moyen pour en avoir largement moins cher qu'en grande surface pour des céréales sur-additionnés et conventionnels ; et il existe pas mal de moyens pour manger bio sans trop-trop se ruiner une fois installé (oui, difficile à gérer en engagement dans une amap quand on est étudiant et qu'on ne vit jamais au même endroit))... je dis ça parce que dès que quelqu'un parle dans les médias d'écologie pour Mr et Mme Toulemonde, c'est pour dire "c'est nouveau, achetez!".

Que ce soit pour acheter un super gadget qui au final ne sert à rien ou une machine super technologique pour un truc finalement bête comme chou, on nous incite toujours plus à consommer, sous un prétexte de "croissance verte" et toujours avec une obsolescence programmée en vue. Ca ne vous parait pas stupide vous, d'acheter donc de fabriquer avec les ressources de la Terre, pour moins consommer les ressources de la Terre?

 

Surtout que parfois, ces produits miracles consomment plus et/ou pire que les produits de base.

 

Prenons au hasard l'exemple d'une poubelle présentée ce matin à la télé: l'idée est de mettre les déchets organiques dans la poubelle, d'appuyer sur un bouton pour lancer la poubelle qui déshydrate les aliments pour en faire des "chips" et ainsi réduire la prolifération de bactéries. Si j'ai bien compris, on achète pour réduire tout en consommant de l'énergie pendant quasi une heure, chose que ne fait pas une poubelle classique. Quand à réduire la quantité de déchets, ça reste un leurre et ça nous empêche de prendre vraiment conscience de la quantité qu'on peut jeter...

 

Maintenant, le bioéthanol. Le principe: remplacer l'essence et le gazoil par un mélange d'alcool naturel végétal et d'essence pour ne plus dépendre autant de l'industrie pétrolière. Jusque là, ce pourrait être une bonne idée pour remplacer les carburants basiques ou avoir des "fausses cheminées" (vous savez, les cheminées qui ne chauffent pas au bois mais font des flammes aussi)... sauf que... sauf qu'un plein de 4x4 au bioéthanol nécessite 204kg de maïs ce qui pourrait nourrir une personne pendant un an! Entre manger et rouler, il faut choisir. En plus de ça, les "biocarburants" n'ont rien de bio ni d'écolo: ils nécessitent une telle quantité de pesticides et demandent tellement d'énergie pour être transformés que les utiliser est à peine meilleur pour la planète que de consommer de l'essence. Les prix flambent, les agricultures spécialisées s'étendent: résultat, se nourrir devient de plus en plus difficile et à terme, les cultures vivrières vont encore subir le contre-coup. On a suffisamment à manger pour tous sur Terre mais la répartition est mal faite et le bioéthanol y contribue...

 

En fin de compte, acheter écolo nécessite un peu de réflexion avant : la "croissance verte" ne l'est pas pour tout le monde et est souvent emplie d'incohérences...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article